SCHILICK-ECOLOGIE Schilick-Ecologie

Facebook S.E

Vous êtes sur la page :

Les dernières actus Schilick-Ecologie

Actu postée le 07/03 Ă  18h00
Schilick Ecologie soutient Vivre Schilick 2020
Il n’est plus temps d’attendre.
Plus le temps de remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même.
Ce que l’on doit faire le jour même.
Ce que, depuis des années, voire des décennies, nos gouvernants, nos grands dirigeants politiques et économiques, auraient dû faire.
Ne plus regarder ailleurs quand la maison brûle.

L’association Schilick Écologie a décidé de soutenir la liste Vivre Schilick.
Après moins de 2 ans de mandat, cette équipe, élue suite aux élections partielles à Schiltigheim en avril 2018, a à son actif des actes forts qui montrent que la mesure est prise de l’urgence climatique et sociale dans laquelle nous sommes: sauvegarde du parc de l’Aar, 250 arbres plantés, la baisse de densité de constructabilité de 300 à 80 logements à l'hectare, la cantine à 1€ pour que tous les enfants de milieu défavorisés puissent manger le midi, etc…
Les choix proposés pour le prochain mandat montrent un engagement qui se poursuit dans le sens de cette prise de conscience et du besoin urgent d’agir: le choix du tram à l’ouest en est un signe fort, parce qu’évidemment les schilikois (et les habitants de l’Eurométropole nord) ne sont pas des citoyens de seconde zone et ont droit au tram, mais aussi parce que c’est le seul choix raisonnable et qui pense à long terme ! De même pour la signature du Pacte pour la transition: des engagements forts sont pris. Nous serons, nous citoyens schilikois, aux rendez vous bisannuels pour nous assurer de l’avancée des engagements et surtout, des actions.

La liste Vivre Schilick parait la seule liste capable de relever le défi du changement climatique en continuant d'engager toutes ses forces et ses compétences dans l’action municipale pour faire de notre ville une ville du XXI ème siècle: une ville ou habiter, se déplacer, travailler, se détendre, se ressourcer, se cultiver, faire ses courses, pratiquer des activités seul ou en famille, bref, une ville vivable qui n'hypothèque pas l’avenir ! Une ville capable, par le courage politique, la probité et l’engagement de ses élus, de montrer qu’un autre chemin est possible: être des "élus citoyens" responsables, avec la raison et le courage d’agir pour que notre ville et notre planète soient encore habitables demain !
Sophie Beziers Labaune, présidente de Schilick Ecologie

Actu postée le 20/02 Ă  10h04
Journée d'action Schilick Ecologie dans le cadre des municipales !
En cette journée du mercredi 19 février, date de la réunion mensuelle de l'association, les membres Schilick Ecologie on organisé une après-midi d'action pour la campagne des municipales Vivre Schilick 2020.

Boîtage, Porte-à-porte, Permanence du local, réunion d'appartement et aussi une longue action de tractage au centre commercial Leclerc. L'occasion d'expliquer, de renseigner, d'écouter les schilikois et de parler du programme Vivre Schilick.

Mais aussi d'inviter les habitants à participer aux réunions publiques thématiques proposées tous les jeudis au local de campagne 55 route de Bischwiller

Tous les membres SE étaient sur le pont et se sont retrouvés tardivement autour d'un bon repas, pour se réchauffer et échanger leurs impressions, leur vécu de cette journée particulière.

Actu postée le 28/02 Ă  14h24
Consultation sur les mobilités à Schiltigheim
L’association Schilick Ecologie souhaite apporter une contribution à cette consultation sur les mobilités concernant le nord de l’Eurométropole.
L’association Schilck Ecologie milite depuis sa création pour favoriser une meilleure qualité de vie à Schiltigheim, un air respirable, une ville partagée, des mobilités actives…
Les politiques urbanistiques et de transport sont une donnée fondamentale de la qualité de vie dans une ville, et les choix faits depuis des décennies à et pour Schiltigheim n’ont pas pris le tournant d’un partage équilibré de l’espace public pour les usagers des différents modes de transport.
Deux données nous paraissent fondamentales pour la vile de demain :
La question du tram et la place du vélo et des déplacements actifs.

En effet, le tram, qui historiquement aurait dĂ» passer par la route de Bischwiller, et
desservir ainsi le coeur de ville, passe en fait sur l’extrême est et ne concerne donc
qu’une petite part de schilikois. Le centre de la ville, au lieu d’être revalorisé par
l’arrivée du tram, comme ça a été le cas pour Illkirch par exemple, a ainsi été abandonné au « tout voiture », coincé entre les 2 grands axes nord sud (route de Bischwiller et route du Gal de Gaule) qui traversent Schiltigheim.

Le temps de la place prépondérante de la voiture à Schiltigheim est révolu, car il y va de la santé des schilikois et, plus globalement, de la planète ! Le tram à Schiltigheim est une urgence pour les schilikois !

Les voies cyclables, qui pourtant font de Strasbourg la première ville de France pour le vélo, sont bien rares à Schiltigheim, pourtant 2ème commune de l’Eurométropole !

Les axes principaux en sont globalement dépourvus : route de Bischwiller, pourtant
étroite à de nombreux endroits et où la vitesse n’est même pas limitée à 30 km/h
comme on serait en droit de l’exiger en cas de voie mixte, et route du General de Gaule (même si à certains endroits quelques tronçons ont vu le jour), les 2 axes d’accès à Strasbourg.
Quant aux liaisons est ouest, pas ou si peu non plus de voies cyclables : impossible par exemple d’aller en toute sécurité pour des cyclistes du collège Rouget de l’Isle à l’est à la Briqueterie à l’ouest. Dans les rues de Bitche, de la Zorn, des Vosges, de Lauterbourg, du tribunal ou Saint Charles, ces rues qu’on emprunte nécessairement pour se déplacer d’est en ouest, aucune place n’a été pensée pour les vélos.

Autre exemple où la place des vélos et des piétons a été carrément volontairement non prise en compte : le « noeud » des carrefours des Rives de l’Aar, une des entrées de notre commune !
Continuité cycliste inexistante ou des plus inconfortables, slalom entre les arbres, les piétons, obligations de traverser plusieurs fois les rails du tram, plus de 5 mn nécessaire pour traverser ces carrefours, priorité aux voitures en direction de l’autoroute lorsque le tram arrive entrainant de nombreux piétons à traverser dangereusement pour ne pas avoir à attendre 8 à 10 mn le tram suivant.
Bref, tout est fait pour la voiture alors que ce passage est utilisé au quotidien par de très nombreux enfants et jeunes (collèges et lycées sur le parcours), salariés....

Bien qu’amarrée fortement à Strasbourg, et pour la majorité de ses quartiers plus près du centre historique de l’Eurométropole que bien des quartiers strasbourgeois,
Schiltigheim souffre d’être néanmoins le parent pauvre en matière de politique de
transports : pas de tram au centre, si peu de pistes cyclables, des axes structurants
réservés quasi exclusivement aux voitures et à leur stationnement et où les mobilités douces et les espaces partagés sont inexistantes…

Au moment ou tous les scientifiques tirent la sonnette d’alarme concernant le
changement climatique, il est urgent que Schiltigheim puisse entrer dans la modernité des mobilités de demain !

Sophie Béziers-Labaune, présidente et Marie Neveux, vice-présidente

Actu postée le 14/09 Ă  17h44
Communiqué de Presse Schilick Ecologie du 14 septembre 2018 contre le GCO
e GCO: "C’est quand qu’on va où? » (référence à la chanson de Renaud)

Mais pourquoi ce GCO, moi je dis halte Ă  tout,
Explique moi papa, c’est quand qu’on va où?

Des avis défavorables, par des experts, des commissaires,
Sans compter quelques 700 scientifiques en colère,
Collectifs, associations, et citoyens par centaines,
Tout l' monde a compris sauf eux, y’a de quoi avoir la haine !

J’croyais qu’la démocratie, c’était pas ça du tout,
Explique moi papa, c’est quand qu’on va où?

470 ha de terre, sans problème fichus en l’air,
La pollution les poids lourds, il s’en fout par Jupiter !
De la biodiversité, passée à la moulinette,
Vue de Paris la nature, ca compte pour des clopinettes !

S’ils sont pas punis pour ça, alors je dis halte à tout,
Explique moi papa, c’est quand qu’on va où?

Moi je dis ce qu’il nous faut c’est des états généraux
Pour proposer une halt’ternative au GCO,
Car enfin ce qu’il nous faut, c’est un avenir pour nos marmots,
De la biodiversité, des arbres et des coquelicots !

"Si tu penses un peu comme moi, alors dis halte Ă  tout,
Et maintenant papa, c’est quand qu’on va où ? »
Pour Schilick Ecologie: Sophie Beziers Labaune, présidente, Marie Neveux, vice-présidente.

Actu postée le 09/05 Ă  18h01
Enquête publique GCO (Installation soumise à autorisation unique au titre du code de l’environnement dans le domaine de l’eau)
N'hésitez par à participer à cette enquête publique ! Elle est prolongée jusqu’au 17 mai 2018 inclus.
De préférence, envoyez votre contribution AVANT cette date.
Par mail : pref-acos-arcos@ http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://href="http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg .fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http:// http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://href="http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg .fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg , en mentionnant comme objet «Enquête publique ACOS – DAU ARCOS».

Toutes les infos ici : http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://href="http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg .fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http:// http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://href="http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://www.bas-rhin.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg">http://.fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg .fr/Politiques-publiques/Environnement-prevention-des-risques-naturels-et-technologiques/LSE-Loi-sur-l-Eau-Secheresse/Installations-soumises-a-autorisation/Autoroute-de-contournement-ouest-de-Strasbourg
Vous y trouverez les contributions déjà réceptionnées, vers la fin de la page "Observations et propositions du public". Dont celles envoyées par Edith Wenger (n°449) et Anne Sommer (n°522) dans "semaine du 30.04 au 06.05 inclus"
Une très intéressante contribution dans cette même semaine en n°410.
Des infos exploitable sur le site du Collectif CO non merci : https://gcononmerci.org/debat-public/enquete-publique-des-reunions-publiques-pour-informer-les-citoyens/


© SE



Schilick Ecologie 37, rue de Vendenheim - 67300 Schiltigheim | Tél : 06 83 77 01 85 | Courriel : contact@schilick-ecologie.org |