SCHILICK-ECOLOGIE Schilick-Ecologie

Facebook S.E

Stop aux dérives et cap sur un nouveau destin pour Schiltigheim.

Stop-aux-derives-et-cap-sur-un-nouveau-destin-pour-Schiltigheim-

Après près de 4 ans d'un mandat comme la ville de Schiltigheim n'en a pas connu, le 1er adjoint a démissionné entraînant à sa suite plus du tiers des élus. Cette démission est un terrible aveu d'échec pour le mandat actuel.
En dehors du comportement décrié du maire, c'est le visage d'une ville défigurée, totalement livrée à l'appétit des intérêts privés qui se révèle à nous.

L'équipe municipale sortante a essayé de saccager le projet Adelshoffen.

Au lieu de créer un espace de respiration avec un parc autour de la médiathèque, elle a préféré dans un 1er temps supprimer la médiathèque et la remplacer par 200 logements sans le dire aux schilikois. Elle s'est ravisée après une pétition signée par plus de 3000 habitants. La médiathèque serait finalement hébergée dans l'un des quatre immeubles privés ! Prévue sur 3 niveaux, elle ne sera pas ouverte en 2020 ! Quel gâchis ! Le maire sortant a fait la même erreur que son prédécesseur. Il a, lui aussi, retardé le projet de médiathèque. Il était prévu que la ville mette le terrain à disposition de l'eurométropole pour qu'elle la construise. Cet accord n'a pas été tenu ; M. Kutner laissant le terrain à un promoteur.

Mais le défiguration de notre commune est allée bien plus loin !

Le saccage programmé du parc de l'Aar pour un parking dédié à un temple de la malbouffe ; le rajout de m2 constructibles sur la friche France Télécom ; la bétonisation outrancière prévue du site Fischer qui laissera le principal équipement municipal (à savoir : une école) avec une cour si petite que les élèves devront jouer sur les toits, en sont d'autres exemples.


Pour le site du Dinghof, l'on est passé de la promesse d'un verger communal à un projet d'immeuble tout en rasant indûment la grange et la remise à pan de bois que le Service Régional de l'Archéologie avait pourtant demandé à préserver ! Pas étonnant que les riverains s'en insurgent !

La destruction programmée du patrimoine industriel (Caddie) et le projet d'une route supplémentaire traversant l'entrée sud de notre ville témoignent d'une absence de vision urbanistique avérée. Elle rappelle des méthodes vieilles de 50 ans appliquées méthodiquement par un ancien maire schilikois dénommé Georges RITTER qui avait comme projet de raser le vieux Schilick et d'en faire une ville de 80 000 habitants en y rajoutant une usine d'incinération !

La ville avait eu un sursaut démocratique pour se débarrasser de ce projet malfaisant.

La nouvelle équipe qui gérera la ville pour les 2 ans à venir devra stopper les dérives et sauver ce qui peut encore l'être.


Schilick Ecologie ne peut pas partager le bilan des démissionnaires qui sont co-responsables des orientations néfastes prises dès le début du mandat et que notre association n'a eu cesse de dénoncer depuis le début.
Nous appelons donc Ă  la constitution d'une liste de femmes et d'hommes uniquement guidĂ©s par l'intĂ©rĂŞt des habitants, qui travaillera Ă  rĂ©tablir le « Â Â  bien vivre    » Ă  Schiltigheim et qui saura redonner la parole aux schilikois.

Un projet de ville respectueux de tous, partagé avec les schilikois est, et reste possible !

Vincent KAYSER Président Schilick Ecologie
Communiqué de presse du 29 janvier 2017



Posté par Vincent le 30 janvier 2018 - 11h04

© SE



Schilick Ecologie 37, rue de Vendenheim - 67300 Schiltigheim | Tél : 06 83 77 01 85 | Courriel : contact@schilick-ecologie.org |