SCHILICK-ECOLOGIE Schilick-Ecologie

Facebook S.E

Vous êtes sur la page :

Schilick Ecologie, à travers sa tête de liste, s'engage pour le pacte pour la transition à Schiltigheim.

Schilick-Ecologie-a-travers-sa-tete-de-liste-s-engage-pour-le-pacte-pour-la-transition-a-Schiltigheim-

Notre candidate Vivre Schilick 2020, Danielle Dambach, a signé le pacte le 29 février au local de campagne, en présence des représentants du collectif d'associations, de membres de Schilick Ecologie et de co-listiers Vivre Schilick 2020.

photo

Le pacte propose aux candidats des municipales à construire ensemble les communes de demain. Il a pour vocation à engager les changements nécessaires à la résilience des communes en réponse aux enjeux majeurs , écologiques, sociaux et démocratiques.

Il est composé de 3 principes transversaux

    - sensibilisation et formation à la transition
    - co-construction des politiques locales
    - intégration des impacts à long terme et de l'urgence climatique et sociale.

Le PACTE schilickois

photo

CONSTRUIRE ENSEMBLE LES COMMUNES DE DEMAIN !
Le Pacte pour la Transition a vocation à engager les changements nécessaires à la résilience des communes et de leurs groupements en réponse aux enjeux majeurs des prochains mandats électoraux (écologiques, sociaux, démocratiques). Il est composé de 3 principes transversaux :
Principe 1 : Sensibilisation et formation à la transition
Principe 2 : Co-construction des politiques locales
Principe 3 : Intégration des impacts à long terme et de l'urgence climatique et sociale

Les mesures :

1. Se doter d'une politique ambitieuse d'achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales).
Adopter des principes de sobriété et d'achats responsables allant des véhicules électriques au papier recyclé, et former les agents chargés des achats.

2. Développer des pratiques numériques éco-responsables dans les services de la mairie et les écoles (logiciel libre ?, moteur de recherche, sobriété)

3. Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices. Favoriser et aider les AMAP, les producteurs locaux et bio sur les marchés et aux sorties d'écoles, y compris dans les quartiers Est et Ouest de la ville.

4. Préserver et développer le foncier agricole et accompagner l'installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne.

5. Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective. Augmenter à 3 repas végétariens. Réaliser 100% sur le pain et les légumes en bio à la fin du mandat.

6. Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l'eau), brunes et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire.

7. Favoriser des espaces et commerces coopératifs, favorisant un autre type d'économie et consommation : magasins vrac, recyclerie, épicerie solidaire, espace de gratuité, etc...


8. Protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun :

    - S'opposer à toute forme de privatisation de cette ressource. ?
    - Faire des travaux dans les lieux publics pour éviter le gaspillage (écoles, jardins...)
    - Favoriser la récupération d'eau pour les arrosages des espaces verts et fleuris et éviter autant que possible l'arrosage.
    - Sensibiliser la population à l'importance d'économiser l'eau.

9. Enclencher une démarche territoire à énergie positive, en réduisant au maximum les consommations d'énergie et en développant la production et la consommation d'énergie renouvelable notamment citoyenne :

    - Poursuivre la réduction de l'éclairage public,
    - Engager une politique ambitieuse d'isolation des b√Ętiments publics,
    - Soutenir les initiatives citoyennes pour créer des coopératives énergétiques


.

10. Soutenir les constructions et rénovations à haute efficacité énergétique, ainsi que les conversions de systèmes de chauffage les plus polluants en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique :

    - Réaliser un diagnostic Infra Rouge des façades et toitures sur toute la ville,
    - Faire conna√ģtre les subventions auxquelles les propri√©taires ont droit (un √©co-conseiller r√©f√©rent unique charg√© d'indiquer aux copropri√©t√©s toutes les aides existantes),
    - Favoriser les nouvelles constructions en mode passif.

11. Renforcer l'offre, l'accès et l'attractivité de transports en commun sur le territoire. Exiger le tram à l'ouest de la ville, améliorer les liaisons est/ouest, élargir la gratuité des transports en commun ( pic de pollution, grands événements, jeunes, retraités..).

12. Donner la priorité aux mobilités vertes (marche, vélo) dans l'espace public :
- des pistes cyclables en site propre sur les grands axes (et pas des itinéraires bis qui rallongent le circuit des cyclistes !) : Route de Bischwiller, rue Saint Charles, Route du Général de Gaulle / de Brumath
- proposer des garages à vélo sécurisés,
- mettre à disposition des pompes et des totem de réparation,
- favoriser la piétonisation du centre-ville et aménager des promenades piétonnes agréables sur l'ensemble de la ville entre les différents quartiers.

13. Limiter la place des voitures individuelles en ville :
- Schiltigheim « ¬†¬†¬†¬† zone 30 ¬†¬†¬†¬† », sur l'ensemble de la ville
- Aménager des dessertes piétons-cycles devant toutes les écoles en y limitant l'accès automobile.
- Mettre en oeuvre un plan de circulation pour éviter le transit de ces véhicules sur les axes structurants de Schiltigheim,
- Créer des parkings silo en entrée de ville pour limiter l'usage de la voiture sur la commune,
- Mettre en place une journée mensuelle sans voiture,
- Accompagner les citoyens pour un abandon progressif de la voiture individuelle (stations d'auto-partage, formation des cyclistes de demain, baisse du co√Ľt des transports en commun)
- Se concerter avec le reste de l'Eurométropole, pour une politique commune vis-à-vis des véhicules les plus polluants (comme l'interdiction du diesel) en étudiant les solutions les meilleures pour les milieux populaires ou les petits artisans.

14. Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l'économie sociale et solidaire : encourager le compostage collectif et les pratiques zéro déchet, l'installation de commerce de vrac, de seconde main, de repair café, sensibiliser les habitants à ces pratiques, lutter contre le gaspillage alimentaire dans les cantines, accompagner les commerçants et restaurateurs pour éliminer les contenants à usage unique.

15. Assurer l'accueil, l'accompagnement et la r√©insertion des personnes en difficult√© en particulier par le d√©ploiement d'une politique « ¬†¬†¬†¬† z√©ro ch√īmeur de longue dur√©e ¬†¬†¬†¬† » et la mise en oeuvre d'une tarification sociale dans divers domaines (cantine, culture, socio-√©ducatif).

16. Limiter la place de la publicité dans l'espace public : interdire l'installation de publicité lumineuse par un arrêté municipal.

17. Assurer un accès et un aménagement de l'espace public non discriminant, assurant l'usage de tous et toutes, y compris des personnes les plus vulnérables.

18. Garantir l'acc√®s √† un logement abordable et d√©cent pour toutes et tous en contenant la sp√©culation fonci√®re, en luttant contre les logements insalubres et en am√©liorant la performance √©nerg√©tique des b√Ętiments.

19. Proposer gratuitement des lieux d'accompagnement au numérique avec une assistance humaine à destination de toutes et tous.

20. Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d'initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements :
- Augmenter le budget participatif : 5% du budget d'investissement à la fin du mandat,
- Organiser des ateliers de co-construction sur les opérations majeures d'aménagement.

21. Soutenir la création d'une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s'assurer de l'adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.

22. Co-construire avec tous les acteurs concern√©s une politique associative locale volontariste, pour soutenir le dynamisme et la vitalit√© √©conomique des initiatives associatives et citoyennes du territoire, garantir leur accessibilit√© √† la plus grande partie de la population, reconna√ģtre et prot√©ger leur r√īle critique.

23. Mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d'expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) largement ouverts à l'ensemble des habitant.es.
- Mettre à disposition des citoyens des espaces verts pour jardiner (potagers ou végétalisation)
- Ouvrir des lieux de rencontre pour la démocratie participative, pour les associations et pour les citoyens porteurs de projets.

24. Adh√©rer aux monnaies locales compl√©mentaires et citoyennes et les mettre en place dans les services publics de la commune et de ses groupements, dans les budgets participatifs et dans le soutien aux associations. Adh√©rer au St√ľck.




Posté par Anne Igersheim le 05 mars 2020 - 15h53

© SE



Schilick Ecologie 37, rue de Vendenheim - 67300 Schiltigheim | Tél : 06 83 77 01 85 | Courriel : contact@schilick-ecologie.org |